La gestion de formation

En France depuis la loi de 70, la gestion de formation est réglementée. Quelles que soient la forme et la durée du contrat de travail, le salarié peut se former en tout ou partie pendant le temps de travail. Le statut du salarié (sa rémunération, sa protection sociale, ses obligations à l’égard de l’employeur ou encore le mode de prise en charge des coûts de la formation)- dépend du cadre juridique dans lequel il se trouve : plan de formation de l’entreprise, congé individuel de formation (CIF), compteur personnel de formation (CPF), validation des acquis de l’expérience (VAE), périodes de professionnalisation, etc…Il convient d’avoir une gestion de formation qui soit souple et permette d’optimiser tout les types de formations.

Le plan de formation.

Le plan de formation comporte l’ensemble des actions de formation définies par l’entreprise. Il peut également prévoir des actions de bilans de compétences et de validation des acquis de l’expérience et proposer des formations qui participent à la lutte contre l’illettrisme. L’élaboration du plan de formation est assurée sous la responsabilité pleine et entière de l’employeur, après consultation des représentants du personnel.

Les obligations des employeurs en matière de formation professionnelle

deux obligations sont à la charge de l’employeur :
participer à son financement, par le biais d’une contribution dont le taux varie selon la taille de l’entreprise
consulter les représentants du personnel sur la mise en œuvre de la formation dans l’entreprise.
Si ces obligations sont bien matérielles, que dire de l’obligation pour l’employeur de maintenir l’employabilité de son salarié.
Pense t-on que le seul fait de justifier de formations suffit à maintenir cette employabilité ? Que dira demain un salarié licencié qui après plusieurs mois de chômage n’aura pas retrouvé un emploi ? Mon précédent employeur a été fautif en ne maintenant pas mon employabilité !
En bref nos politiques ont transféré la responsabilité du taux de chômage aux chefs d’entreprises. Et ce n’est pas pour autant que la gestion de formation a été simplifiée pour elles.


Hold-up sur la formation.

Depuis des années les différents gouvernements ont cherché à transférer les fonds de la formation professionnelle des salariés (incombant aux entreprises et partenaires sociaux) vers la formation des demandeurs d’emploi (incombant comme la formation initiale à l’état et aux collectivités). C’est aujourd’hui chose faite.
On a vendu aux entreprises une réduction de leur participation à la formation mais en échange ne sont prises en charge par les OPCA que les formations qualifiantes et/ou diplomates. Combien de PME ont les moyens de faire suivre ces formation souvent longues à leurs salariés ? Combien de salariés passent des diplômes pendant leur temps de travail ? Par contre Pôle Emploi peut mobiliser ce compteur personnel de formation.

Le compteur personnel de formation impacte la gestion de formation.
Si l’idée de rendre le salarié acteur de son parcours professionnel est une bonne chose, le remplacement du DIF par le CPF risque d’être encore plus pénalisant pour les PME. En effet avec la diminution des budgets il n’est pas sur que la mise en place des entretiens professionnels viennent palier la diminution annoncée des formations professionnelles. En espérant que ceci ne casse pas l’élan formation qui avait été pris en France depuis la loi de 70 et avait incité les entreprises à avoir une gestion de formation rigoureuse et performante.
Désormais l’entreprise n’aura plus à gérer le DIF des salariés mais chacun devra s’inscrire lui-même sur le site Mon Compte formation pour déclarer ses soldes. Pas sur que beaucoup de salariés adhèrent.
Certes attendons de voir !

La gestion de formation : L’atout de demain

Couplée à une bonne gestion des compétences et des carrières, la gestion de formation est un atout clef de l’entreprise. Elle peut être fédératrice, source de motivation et un vrai révélateur de talents. Elle trouve sa place partout dans l’entreprise. Elle touche tous les services, tous les trates hiérarchiques et peut aussi servir de garde fou à la discrimination. Elle est aussi l’une des garantes de l’employabilité des salariés.

 

la gestion de formation simple et efficace