La gestion des congés du personnel

La gestion des congés, un éternel casse-tête pour les RH

Tous les salariés ont droit à des congés payés, quel que soit leur poste, leur qualification, leur rémunération et leur horaire de travail. A condition d’avoir travaillé pendant au moins un mois chez le même employeur pendant la période dite « de référence » qui s’étend du 1er juin au 31 mai de l’année civile suivante(pour le cas général)

Chaque salarié a droit à 2 jours et 1/2 de congés par mois de travail effectif, c’est-à-dire 30 jours ouvrables de repos (5 semaines) pour une année complète de travail. Sont considérés comme jours ouvrables tous les jours de la semaine exceptés les jours de repos hebdomadaires légaux (dimanche) et les jours fériés. On assimile le mois de travail effectif aux périodes équivalentes à 4 semaines ou 24 jours de travail.


Législation sur les absences des salariés

Certaines absences ne sont pas retenues dans le calcul des congés : congé de maternité et d’adoption, arrêt de travail pour maladie professionnelle ou accident du travail, journée d’appel de préparation à la défense, congé de formation.

En cas d’absence pendant la période de référence, le décompte en jours ouvrables des congés est effectué selon la règle la plus favorable pour le salarié :

  • décompte par mois de travail effectif : 2 jours 1/2 de congés
  • décompte par semaines : 4 semaines de travail donnent droit à 2 jours et 1/2 de congés
  • décompte en jours : attribution de 2 jours et 1/2 de congés pour une période de 24 jours de travail.
  • dans tous les cas, c’est généralement l’employeur qui a l’initiative des départs en congé.

La complexe gestion des absences

S’il est un exemple du manque de simplification de la vie des entreprises, la gestion des congés en est l’illustration.

Jours ouvrés – jours ouvrables :
Les salariés s’y perdent avec le décompte du samedi (s’il n’est pas travaillé).. Le salarié qui prend son vendredi se voit décompter 2 jours (jusqu’à concurrence de 5 samedis)

 

Décompte d’un jour si le salarié prend sa journée et que ce jour la il ne travaille qu’une demie journée. Temps partiel. Horaires décalés.
Bref un ensemble de textes qui manquent cruellement de visibilité et de simplification et de plus ne contribuent pas au bon climat social de l’entreprise.


Les solutions à la gestion des congés

Pourtant les comptables ont trouvé depuis longtemps la solution en comptant 10 % du temps travaillé (pour établir un solde de compte).
Si cette méthode était appliquée pour les crédits, la règle serait simple (10% du temps travaillé serait du en congés)Plus favorable pour le salarié.(10% du temps travaillé équivaut à 5.2 semaines par an)
Plus de problème de jours ouvrés et ouvrables.
Plus simple pour les calculs du temps partiel. Un décompte à l’heure des congés permettrait également bien des simplifications. Aujourd’hui un salarié désireux de prendre une heure doit poser une demie journée. Il serait peut être temps de moderniser un système datant d’une époque où la gestion des congés payés était beaucoup plus simple du fait que les entreprises fermaient pour la plupart. Epoque à laquelle les types d’absences et les droits étaient beaucoup moins nombreux (RTT, Ancienneté, fractionnement) ! Alors n’hésitez plus, un logiciel de gestion des congés devient très vite rentable tant en terme de coûts (du aux pertes de temps) qu’au confort apporté aux salariés egt à la contribution d’un meilleur climat social.